Quel type de sel utiliser pour cuisiner ?

Le sel est le condiment le plus utilisé en cuisine pour assaisonner les plats. Il s’agit d’ailleurs d’un oligo-élément dont la présence est obligatoire, car il est bénéfique pour la santé et aide à lutter contre les maladies de la thyroïde comme le goitre. Il nous est souvent arrivé de lire des recettes mentionnant plusieurs sortes de sel telles que la fleur de sel, le gros sel, le sel fin…etc. Mais quelles différences y a-t-il entre ces types de sel et surtout, quand les utiliser ?

Les différentes sortes de sel

Le sel le plus connu et le plus souvent utilisé est le sel de table ou le sel fin. Il sert à assaisonner les aliments. Le sel fin peut avoir des origines marines ou être extrait des gisements souterrains et son prix est très abordable ce qui explique sa présence dans toutes les cuisines du monde.
Ensuite, le gros sel est obtenu par l’évaporation de l’eau de mer. Il se présente sous forme de cristaux et son utilisation est très conseillée, car il permet d’incorporer moins de sel dans la nourriture sans pour autant avoir un résultat fade. Le fait de limiter la quantité de sel permet de lutter contre les problèmes de rétention d’eau ou d’hypertension artérielle.
Enfin, la fleur de sel est l’une des plus chères sur le marché de par sa qualité et sa rareté. Elle provient des marais salants et est souvent récoltée à la main. Elle est constituée de cristaux très fins et est légèrement humide, raison pour laquelle les cuisiniers l’incorporent en fin de cuisson. Elle possède un goût particulièrement subtil très apprécié chez les gourmets.

Quand utiliser le gros sel ?

Le gros sel est plus économique, car il en faut peu pour saler un plat. Il aide également à prévenir les maladies causées par l’excès d’iode dans l’alimentation. Il peut donc être utilisé pour saler l’eau destinée à la cuisson des pâtes, pour les ragouts ou les soupes et également pour la préparation de certains desserts.

Les bienfaits de la nourriture salée pour le corps humain

En cuisine, le produit vedette reste le sel. Sans lui, les aliments sont pratiquement immangeables et fades. Par ailleurs ce condiment est essentiel pour être en bonne santé, car il contient un élément indispensable pour notre organisme. La nourriture doit donc contenir du sel pour que notre apport en iode soit complet et pour lutter contre toutes sortes de maladies, mais attention à ne pas manger trop salé !

Les apports du sel pour notre organisme

L’utilisation du sel dans la cuisine permet de rehausser le goût des aliments, mais il sert également à conserver les denrées. Le plus important est en fait l’oligo-élément que le sel apporte à notre corps : l’iode. Il permet d’éviter une maladie de la thyroïde très connue : le goitre. Par ailleurs, la femme enceinte doit consommer de l’iode, car il joue un rôle très important pour le développement cérébral du fœtus. Il ne faut donc pas éviter de consommer du sel trop tôt durant la grossesse, car cela peut entraîner des séquelles graves pour la santé mentale du bébé.

Les méfaits du sel

Le sel est essentiel, mais il faut prendre garde à ne pas trop en consommer. Tout comme la carence en sel, l’excès de sel peut causer des maladies cardio-vasculaires, de l’hypertension, de l’hyperthyroïdie…etc. des maladies qui peuvent être fatales. Pour ce faire, il faut bien doser le sel en cuisine, mais aussi être attentif aux produits que nous consommons. Les plats en conserve, les biscuits, les pizzas, et même le fromage sont des sources importantes de sel. Le moyen le plus efficace de réguler l’apport en sel est donc d’équilibrer notre alimentation. Il faut veiller à ce qu’un repas contienne une dose égale de sucre et de sel et surtout, il faut bien penser à s’hydrater.

Ces aliments qui contiennent beaucoup de sel

Le sel est un élément indissociable de la nourriture que nous mangeons, il est très pratique pour rehausser le goût des aliments et surtout, il contient de l’iode, cet oligo-élément indispensable pour notre santé. D’ailleurs l’apport journalier conseillé pour un adulte est de 6 grammes. Mais savez-vous que le sel que nous consommons ne provient pas uniquement du sel de table que l’on utilise en cuisine ? Que nenni ! Certains aliments eux-mêmes sont déjà une source de sel.

Classement des aliments contenant le plus de sel

Pour commencer, les sauces asiatiques, ces sauces liquides qui servent à assaisonner les plats de nouilles, les poissons…etc. contiennent beaucoup de sodium ce qui leur donne un goût souvent très prononcé. Lorsque vous en utilisez, il est préférable de faire l’impasse sur le sel fin ou mieux, optez pour des sauces dont le taux de sodium est réduit. Ensuite, le pain grillé contient aussi une bonne dose de sodium même si on ne s’en rend pas compte à la première bouchée. 100 grammes de pain contiennent environ 848 mg de sodium donc imaginez tout le paquet ! Enfin, les olives vertes ou noires font également partie de ces nourritures qui contiennent beaucoup de sel. Il est donc normal qu’elles donnent soif lors de l’apéro, d’ailleurs les biscuits apéritifs, et les fromages sont aussi compris dans le lot.

Réduire la consommation de sel pour être en bonne santé

Vu la teneur en sodium des plats préparés, de certains biscuits, des fromages…etc. en vente sur le marché, le fait d’éviter de grignoter pour être en bonne santé prend tout son sens. Pour réduire sa consommation de sel donc, il faut lire la teneur en sodium de la nourriture qu’on achète, mais plus efficace : préparer soi-même ses aliments. C’est uniquement par ce geste qu’il est possible de contrôler le sel absorbé par notre organisme. Alors n’oubliez pas équilibrez vos assaisonnements, et surtout ne mangez pas trop salé.